L’activité physique pour ne pas mourir!

À moins de vivre en dessous d’une roche, on vous a fort probablement déjà mentionné les bienfaits de l’activité physique et de l’entraînement. Que se soit pour perdre du poids, se sentir bien dans son corps ou simplement pour ne pas être essoufflé en montant des escaliers, l’activité physique est un élément essentiel à votre vie. Qu’est-ce qui explique que ces comportements qui apportent autant de bénéfices soient si peu pratiqués par une grande majorité de la population?

En effet, d’après Statistique Canada, seulement 18,5% des Canadiens qui travaillent à temps plein respectent les directives canadiennes en matière d’activité physique. De plus, l’adulte canadien moyen passe environ 9,5 heures par jour en mode sédentaire, soit presque 70% du temps éveillé.

Afin que nous soyons sur la même longueur d’onde, voici ces fameuses directives :

– Soyez actif au moins 2 heures et demie par semaine pour en retirer des bienfaits pour la santé.

– Mettez l’accent sur l’activité aérobique d’intensité modérée (marche rapide, le vélo, la nation, la danse) à élevée (entraînement de style HIIT, jogging, danse aérobique, basketball, hockey, nage rapide) répartie tout au long de la semaine en séances de dix minutes ou plus chacune.

– Améliorez votre tonus en ajoutant, au moins deux jours par semaine, des activités qui travaillent les muscles et les os.

Quant à ce que j’en pense, pour une activité qui procure autant de bénéfices, il me semble évident que plus d’un travailleur canadien sur cinq soit en mesure de trouver 150 minutes par semaine à investir sur sa santé.

Parlons maintenant de ces fameux bienfaits pour la santé!

1. Ne pas mourir

Ce bienfait peut sembler un peu dramatique et macabre, mais toutes les évidences scientifiques vont dans ce sens. La pratique régulière d’activité physique diminue considérablement le risque de développer les maladies suivantes :

  • L’hypertension artérielle
  • L’hypercholestérolémie (Taux de mauvais cholestérol élevé)
  • Le diabète de type 2
  • Certains types de cancer (dont notamment le cancer du sein et du colon)

Ces conditions ou maladies augmentent grandement le risque d’angine de poitrine, d’infarctus du myocarde (crise cardiaque), d’AVC (accident vasculaire cérébrale) et j’en passe.

Les risques de l’inactivité physique sont similaires à celles du tabagisme, d’après une étude sortie en 2012 dans The Lancet. Nous pouvons donc affirmer avec certitude que l’activité physique améliore l’espérance de vie et la qualité de vie de manière générale.

2. Se sentir bien dans son corps

Qui ne souhaite pas être bien dans cette enveloppe charnière qu’est le corps humain? Se sentir bien dans son corps peut avoir une signification différente d’un individu à un autre. Certaines personnes diront que l’amélioration de l’esthétique corporelle leur permettra d’atteindre ce sentiment. Perdre du poids (gras) et tonifier sa musculature (prise de masse musculaire) mènera certainement à une augmentation de la confiance en soi.

Je n’apprends rien à personne aujourd’hui en vous disant que l’active physique en combinaison avec une alimentation adaptée contribue grandement à la modification de la composition corporelle (diminution de la masse graisseuse et augmentation de la masse musculaire).

Pour d’autres personnes, le bien-être corporel est simplement de bouger sans douleur. Le renforcement et le relâchement musculaire peut grandement contribuer enrayer des déséquilibres posturaux qui mèneront à une diminution et prévention de la douleur. Le renforcement musculaire et proprioceptif diminue le risque de fractures par l’augmentation de la densité osseuse et l’équilibre. Tous ces éléments vous aideront dans la quête de vivre sans limitation pour le reste de votre vie.

3. Se sentir bien dans sa tête

En plus de vous aider à vivre plus longtemps avec moins de contraintes corporelles, l’activité physique aide positivement la santé mentale. La santé mentale est une problématique de société qui fut très longtemps tabou et qui, depuis quelques années, s’introduit dans les sujets de conversation. L’une des recommandations qui est unanime, venant des professionnels de la santé quant au bien-être psychologique, est l’intégration de l’activité physique dans son mode vie. En effet, la pratique régulière d’activité physique d’intensité modérée à intense stimule la production de sérotonine, dopamine et d’endorphine qui sont des neurotransmetteurs ayant des effets antidépresseurs et augmentant la sensation de bonheur, en plus de réduire l’anxiété.

Vous aurez compris que l’activité physique est l’un des meilleurs « médicaments » qui puisse exister. Un « médicament » qui est accessible à tous et qui n’a presque pas d’effet secondaire lorsque « utilisé » convenablement. Si vous faites partie de ces quatre canadiens sur cinq qui ne bougent pas assez, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous, afin de planifier votre rencontre OBJECTIV gratuite. Nous serons en mesure de trouver des solutions qui vous permettront d’intégrer et de maintenir l’activité physique dans votre mode de vie. Arrêtez d’attendre et soyez OBJECTIV.

emma simpson mNGaaLeWEp0 unsplash scaled